Actualités
[ 23 avril 2019 by SIPCA 0 Comments ]

Adieu les OPCA… Vive les OPCO !

Retrouvez la liste des 11 OPCO publiée au Journal officiel le 29 mars dernier.

[ 9 mai 2017 by Catherine Blairon 0 Comments ]

Formation professionnelle : le point après l’élection présidentielle

longue vue2 jours après l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République, les spéculations sur son futur gouvernement vont bon train. Une chose est sûre, parmi les proches du nouveau président élu, 2 personnalités de la société civile sont spécialistes de la formation des adultes :

Catherine Barbaroux, ex-déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle, nouvelle présidente d’En Marche !
et Marc Ferracci, économiste et auteur d’une thèse sur la formation professionnelle des chômeurs (sic), qui avait présenté le programme d’Emmanuel Macron pour la formation des adultes lors du Grand Oral organisé par le Collectif des présidents pour l’amélioration de la formation professionnelle et qui pourrait hériter d’un portefeuille à Bercy.

Est-ce leur influence ? Toujours est-il que, à peine 3 ans après la réforme de 2014, jugée insuffisante et inadaptée aux enjeux du monde du travail actuel par le candidat Macron, le programme du nouveau président prévoit à nouveau une réforme importante.

[divider]

Un excellent article de Marc Dennery (C-Campus) en décrypte la mécanique : les différents volets prévoient en effet un investissement de 15 milliards d’euros dans la formation des demandeurs d’emploi, la fusion du CIF avec le CPF, et donc pour garantir la qualité de l’orientation et de la formation, un accompagnement et un contrôle de la qualité accrus. La simplification est au coeur de cette réforme, et partant, conclut Marc Dennery, la question du devenir des OPCA sera au cœur des futurs débats législatifs.

Cela promet des semaines et des mois riches de changements, que nous ne manquerons pas suivre de très près : nous vous proposons de partager ces informations et décryptages lors de nos prochaines journées « La Qualité en Formation » le mercredi 5 juillet et le vendredi 20 octobre 2017 , de 9h à 17h30 chez SIPCA à Boulogne.

[ 17 octobre 2016 by Catherine Blairon 0 Comments ]

Réforme de l’AFPA : SIPCA partage les interrogations soulevées par la FFP

logo-ffpLe 13 octobre, la Fédération de la Formation Professionnelle a réagi aux propos virulents et inquiétants de Clotilde VALTER à l’encontre des organismes privés de formation et publié un communiqué de presse. SIPCA s’associe aux questionnements soulevés par la FFP.

De quoi s’agit-il ?

Dans ses missions, la FFP, représentant les organismes privés de formation, défend l’équité dans l’application des règles de concurrence. Témoin cet extrait du site internet de la FFP : “S’appuyant sur l’avis du Conseil de la Concurrence de décembre 2000, la FFP agit pour que les prestataires de formation publics et parapublics soient soumis aux mêmes règles de concurrence que les entreprises privées de formation dès lors qu’ils proposent des prestations similaires.”

L’actualité en la matière concerne le projet de transformation de l’AFPA en EPIC, qui pose forcément la question de la concurrence entre celle-ci et les opérateurs privés sur les marchés ouverts à la concurrence.

Or ce mardi 11 octobre, la Secrétaire d’Etat en charge de la formation professionnelle et de l’apprentissage, Clotilde VALTER, a, selon l’AFP, dénoncé « le lobbying tous azimuts » de la FFP visant à « faire échouer la transformation de l’AFPA [en EPIC] ». Vous trouverez ICI l’article de l’Express reprenant les propos qu’aurait tenus la Secrétaire d’Etat.

Clotilde Valter, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, chargée de la Formation Professionnelle et de l'apprentissage

Clotilde Valter, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, chargée de la Formation Professionnelle et de l’apprentissage

La FFP a immédiatement réagi en contactant le cabinet du Secrétariat d’Etat. Face à l’absence de démenti de la part du Gouvernement, la FFP a publié un communiqué de presse (ci-joint) pour expliquer son étonnement et son inquiétude face à de tels propos.

Une interview du Président Jean WEMAËRE précisant la position de la FFP sur l’AFPA sera également diffusée très prochainement.

SIPCA partage les interrogations soulevées par la FFP et appelle de ses vœux un dialogue de bonne foi entre Mme Valter et la FFP qui représente plus de 550 organismes privés de formation.

Réaction de la FFP aux propos de C.Valter – 12/10/2017

Je souhaiterais être rappelé(e)